Je ne ressens pas d’émotions

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Emmanuelle CHAUVIRE-LEDUC, il y a 4 ans et 1 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #255

    Daniel1969
    Participant

    J’ai 45 ans. Je suis originaire de Bordeaux, mais pour des raisons professionnelles, je me suis installé depuis 22 ans à Lyon et j’y ai construit ma vie. Je ne revenais pas souvent à Bordeaux où toute ma famille était restée. Je viens de perdre ma grande sœur qui avait 60 ans. Même si nous avions continué à avoir des contacts « cordiaux », nous n’étions pas particulièrement proches. Je ne ressens aucune émotion suite à ce décès. C’est comme si on m’avait annoncé la mort de quelqu’un dont j’avais entendu parlé quelques fois. Est-ce normal de ne rien ressentir ? Alors que c’était malgré tout ma sœur…

    #265

    Bonjour Daniel1969,
    vous dites ne rien ressentir alors que votre sœur vient de mourir. Sans doute avez-vous une idée, une représentation de ce qu’il faut ressentir et à quelle intensité, en pareille circonstance; et de ce point de vue, cela ne coïncide pas avec votre vécu. Et cela vous interroge.
    Chaque vécu de deuil est singulier et parle aussi de l’intimité de la relation que chacun peut avoir avec son défunt. D’ailleurs vous l’exprimez très bien dans votre post. C’est ainsi que dans une famille donnée, si l’un des parent décède, chaque enfant manifestera son rapport à la perte de manière différente, en fonction de sa relation avec lui avant pour autant le lien de parenté est le même. De plus, chacun a un rapport très personnel avec les émotions : certaines personnes les retiennent (de peur de s’effondrer, ou bien parce qu’ils « ont appris » à faire ainsi pour ne pas déranger, « être fort »…) quand d’autres les vivent intensément, parfois même sans s’en rendre compte…
    Si vous regardez bien, en pensant à votre sœur, aux moments passés ensemble plus jeunes, il est probable que vous ressentiez des sentiments et des émotions, peut-être plus discrètes et différentes de ce que vous imaginez « être de bon aloi ». Ne vous jugez pas trop durement, en espérant que cette réponse vous permette d’ouvrir des pistes de compréhension de ce qu’il se passe en vous.
    Sincèrement,

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.