Le deuil et ses peurs

Lorsque des personnes subissent un deuil, il est normal que ces dernières éprouvent quelques craintes. En effet on remarque que bon nombre d’entre elles s’interrogent sur leur avenir, sur les conséquences de ce décès, mais aussi sur leur peur d’oublier le défunt et de ne pas être en mesure de se souvenir de l’être cher. Voici quelques éléments de réponse à ces questions essentielles.

Le deuil et la peur d’oublier

Lors du travail de deuil, il est fréquent d’avoir peur d’oublier l’être cher. Cependant, le deuil est loin d’être une période d’oubli et est au contraire pleinement consacré au travail de mémoire. En effet, il n’est pas possible d’oublier un être aimé qui continue d’occuper au quotidien toutes nos pensées. En revanche, il arrive d’oublier de petits détails qui sont pourtant très importants à nos yeux. C’est cette prise de conscience et le temps qui passe qui amènent les personnes en deuil à craindre de perdre une seconde fois la personne aimée. Il est important de souligner que lorsque l’on perd un être cher, on apprend à apprivoiser son absence et on continue de vivre avec son souvenir. Alors comment faire pour se souvenir de ces petits détails ? Comment entretenir le souvenir suite au décès ?

Comment se souvenir d’un proche disparu ?

De nombreuses actions peuvent être mises en place afin de raviver vos souvenirs ou de transformer les plus douloureux en agréable mélancolie. Pour cela il peut être utile de rassembler les objets qui portent l’histoire du défunt ou qui lui ont appartenu. L’organisation de rites personnels ou collectifs, honorer le défunt, exaucer ses vœux ou pratiquer une activité qui lui plaisait sont également des moyens permettant de nouer une « relation » avec le défunt et d’entretenir son souvenir.

Laisser un commentaire