Comment survivre au décès de son conjoint ?

La vie est loin d’être un long fleuve tranquille, et il arrive parfois que celle-ci se montre cruelle. Du jour au lendemain, ou des suites d’une maladie, la mort peut venir vous enlever votre conjoint. Cette épreuve, il faut le reconnaître, est dévastatrice et lourde de conséquences pour ceux qui restent et pour qui le chemin continue. Cependant sachez que malgré tout il est possible de remonter la pente et de reprendre goût à la vie.

Pourquoi la perte d’un conjoint est-elle si difficile à surmonter ?

Perdre son conjoint est souvent comparé à perdre une partie de soi. On perd d’abord la personne aimée, mais aussi le couple que l’on a formé au fil du temps. La durée de votre relation et les sentiments éprouvés participent bien sûr à la difficulté d’accepter ce décès. D’autres facteurs peuvent également complexifier ce deuil. La situation familiale et financière se trouve bouleversée, l’avenir semble incertain et la vie dérisoire. De nombreux témoignages révèlent combien il est douloureux d’effectuer les gestes du quotidien après une telle perte… Alors comment vivre et sourire de nouveau alors que l’on vient de perdre son plus grand repère?

Comment surmonter la perte d’un être si cher à notre cœur ?

Comme pour tous les deuils, il est primordial de parler et de partager ce que vous ressentez. Exprimez votre colère, votre frustration, vos peurs, vos doutes et votre souffrance à des personnes qui vous écouteront : la famille, des amis, des internautes sur des forums spécialisés, des professionnels. Ne restez pas isolé(e) dans votre douleur. Echangez plutôt sur les émotions ressenties.

Durant le deuil, chaque chose se fait en son temps, la priorité est de prendre soin de vous et de vos enfants si vous en avez. Faites des choses qui vous font du bien : une alimentation équilibrée, un peu de sport, l’écriture d’un journal intime… Le temps et l’accompagnement sont les seuls remèdes à ce que vous traversez. Bien sûr la souffrance sera toujours présente mais vous aurez appris à accepter et à vivre avec cette absence. Sachez qu’être apaisé ne signifie pas pour autant oublier… Il faut du courage pour réapprendre à vivre, à sourire et à aimer. Soyez certains que vous y arriverez en temps venu.

Laisser un commentaire